La composition d’un parfum

Flacon parfum

L’industrie du parfum se divise en plusieurs secteurs principaux, la parfumerie fine, la parfumerie fonctionnelle et technique. La parfumerie fonctionnelle inclut généralement les applications sur supports corporels non alcooliques ou ambiants, la parfumerie technique concerne plutôt les produits de nettoyage et d’entretien domestique.

En parfumerie fine, la mise en solution alcoolique de concentrés odorants, fourni un parfum corporel plus ou moins concentré (5-30%) que l’on peut nommer eau de senteur, eau de Cologne, eau fraiche, eau de toilette, eau de parfum, extrait de parfum, ou encore simplement parfum.

Qu’est-ce qu’un concentré odorant ? Il s’agit de l’assemblage de matières premières naturelles et/ou synthétiques selon une formulation préétablie par le parfumeur. Le concentré peut parfois contenir des solvants tels que le dipropylène glycol, le diéthylphthalate, le triéthylcitrate, ainsi que des conservateurs, et/ou antioxydants. Qu’est-ce qu’une matière première naturelle ? Il existe principalement trois types de matières premières naturelles, les huiles essentielles, les concrètes ou résinoïdes et les absolus. Après récolte de la matière première végétale, celle-ci est entrainée à la vapeur d’eau, hydro-distillée ou exprimée à froid (cas des agrumes) pour produire une huile essentielle. Après récolte de la matière première végétale ou animale, une extraction à l’aide de solvants volatils qui seront éliminés dans un second temps permet de fournir une concrète ou un résinoïde. La concrète peut quant à elle être reprise dans de l’alcool pour éliminer les cires et corps gras par glaçage à froid, filtration et évaporation, pour donner naissance à un absolu ou essence absolue.

Qu’entend-on par solution alcoolique ? Il s’agit d’alcool dénaturé, c’est-à-dire rendu impropre à la consommation par ajout de substances amères. Le composé dénaturant le plus communément retrouvé est le Bitrex® (benzoate de dénatonium), en quantité inférieure à 0,15%. Ce composé chimique de synthèse, a d’ailleurs récemment été agréé par Ecocert. L’alcool est quant à lui de synthèse ou d’origine naturelle, produit alors par fermentation (bioéthanol).

Lors de la fabrication du parfum, le concentré odorant est pesé, mis en solution dans de l’alcool dénaturé en présence d’eau déminéralisée pour abaisser le degré alcoolique et limiter l’évaporation trop rapide du parfum lors de son application. L’ajout de colorants ou filtres solaires est possible. Une étape de macération du parfum est généralement effectuée, avant glaçage, filtration et mise en flacon.

Produit ajouté à la liste de souhaits

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous reconnaître lors de votre prochaine visite.
En savoir plus sur notre politique de protection des données .